Comment j’ai arrêté de sniffer!

Coucou mes P’tits Loulous ça va bien? Cet article ne va pas traiter de cocaïne, rassurez-vous mais d’une autre addiction dont je viens de me débarrasser après plus de 15 ans! Je sais qu’il y en a beaucoup qui sont dans le même cas mais qui n’osent pas en parler ou qui ne s’en rendent pas compte. Mais qu’est ce que je sniffais alors? Le spray nasal vous connaissez, ce spray que l’on utilise de temps en temps quand on est enrhumé ou fort bouché? Eh bien j’ai développé une accoutumance suivi d’une forte addiction. Vous pouvez rire, me prendre pour une folle (ce qui je suis très probablement), si vous saviez le nombre de regards interrogateurs & réprobateurs que j’ai déjà subi…

Alors le phénomène d’accoutumance, qu’est-ce que c’est? A force d’utiliser le spray, le nez se dégage/débouche, mais comment? En nettoyant & grâce à l’effet vasoconstricteur (pseudo éphédrine entr’autre, mais je ne vais pas faire un cours de pharmacologie de rattrapage). On a l’impression de mieux respirer donc on remet des gouttes, l’effet se dissipe, on recommence. C’est un cercle vicieux. Au début, je consommais un spray à base d’antibiotique & de cortisone, puis je suis passée aux plantes.

Un jour, mes amis m’ont surnommé « la droguée« , j’en ai rigolé. Je ne me suis jamais posée de question sur une quelconque addiction, vu qu’avec mes parents on en consomme depuis des années, mais je ne me rappelais plus que ma maman avait subi une opération des sinus notamment à cause d’une surconsommation de gouttes.

Puis une amie, Claire, m’a dit « tu sais, j’ai été comme ça à un moment & du jour au lendemain j’ai tout arrêté. J’ai souffert 3 jours & depuis tout va bien!« . J’ai réfléchi, je me suis dit « si je dois souffrir pendant 3 jours, je dois faire ça pendant les vacances, donc je snifferai encore quelques semaines ».

Un vendredi, il y’a 2 semaines j’ai arrêté, je n’ai pas attendu les vacances comme prévu. J’ai passé la première nuit en soufflant comme une enragée par la bouche, en me réveillant avec la sensation d’étouffer.

J+1, ça allait, j’ai renoué avec les mouchoirs, que j’avais bannis de ma vie vu que je n’en avais plus besoin avec le spray.

J+16, je ne respire toujours pas avec l’effet dégagé comme je le pensais & j’ai des horribles saignements de nez. Par moment, ça pique très fort, ça me fait éternuer & ça saigne. Il parait que mes muqueuses se reconstruisent & qu’elles vont avoir besoin d’au moins 25 jours pour se remettre. Si après ça, ça saigne/tire/éclate encore, il faut que j’aille consulter l’ORL. Pauvres muqueuses, je vous ai bousillées, usées jusqu’au bout!

Maintenant, j’ose en parler & je constate qu’autour de moi beaucoup de personne sont/étaient totalement addict & tous me parlent de comment ils ont arrêtés, comment ils souhaiteraient le faire. Quand j’ai voulu faire cet article, j’ai posé la question « serait-ce un article valable ou pas? » j’ai eu à 90% des réponses favorables « parle de ton addiction » « c’est ton blog, tu en fais ce que tu veux » « c’est intéressant » « y’en a plus qu’on ne croit, fonce » Les 10% qui restent ne voyaient pas l’intérêt d’un bête article comme ça. Maintenant, vous en penserez ce que vous voudrez, vous l’aurez quand même eu. C’est mon blog après tout!

Tout ça pour vous dire mes Loulous, faites attention à vous & ne devenez pas addict comme moi.

Je vous fais des bisous, si vous avez lu jusqu’au bout vous êtes des amours pour de vrai! Et promis, on reparle de cuisine & de nail art bien vite ♥♥

Publicités

13 réflexions sur “Comment j’ai arrêté de sniffer!

  1. En effet, tu as le meme souci avec des trucs comme le Nasonex en cas d’allergie…Sauf qu’à terme, tu fiches en l’air ton odorat, carrément ! Article trrrrrrrrrrès intéressant et pédago ! Félicitations m’dame

  2. Je viens d’acheter un spray aussi, mais aucun risque que je devienne accro: ça me fait hyper mal ce truc! Par contre jadis, naguère, je suis devenue accro au Sedinal malgré le goût immonde de ce truc. En tout cas, tu as bien raison d’en parler! (et sinon, tu t’fais suivre? :D) Des bisous ♥

    1. J’avais eu le souci, le spray me piquait tellement fort que je prenais des gouttes. Et comme quoi, on tombe vite accro à quelque chose (dit-elle en buvant son 4e café). Oui, je me fais suivre 😀 Des bisous choupette ❤

A vos commentaires, vos impressions, ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s